Big trip

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Kayak de mer

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 9 août 2005

Et vogue !

On ne pouvait même pas dire " engagez-vous qu'y disaient " en bons romains défaits par les gaulois gavés de potion. Non, pas un gaulois à qui s'en prendre, et pourtant, c'eût été pratique : on en a soupé du temps de chien.
En regardant les photos, vous trouverez que j'exagère. C'est que sous la neige, la grêle et la pluie, sortir un appareil n'est pas chose aisée, surtout lorsqu'on y ajoute quelques bonnes vagues.



Donc, les photos ont été prises le jour 1/2 de beau temps du bigtrip. Et après tout, on ne va pas au Spitzberg en pensant aller sur le sable chaud.



Mais notre périple a viré quand même un peu à l'aventure. Les traversées de fjords, surtout en début et fin de séjour ont été très très sportives.



Heureusement que nos kayaks, chargés de matériel, tiennent bien la mer. A cette occasion j'ai découvert avec bonheur que lorsque je centre mon attention et mes efforts sur un objectif impérieux (du type : ne pas tomber à l'eau, surtout quand elle est à -2°C) , et que en plus, j'ai pris des trucs homéopathiques, je n'ai plus le mal de mer, ou presque.



Pour vous dire, le capitaine de Ny Alesund (un ancien camionneur patibulaire mais presque) nous a offert un café à l'arrivée de la dernière traversée qui nous menait à son port, et a même proposé à nos combinaison un petit tour en salle de séchage. C'est presque un traitement de rescapés.

Bigtripeurs fatigués devant la capitainerie de NY Alesund


Après cette ultime prise de risque, nous avons préféré aller jusqu'à notre dernier campement à pied, en trainant nos affaires sur une charrette.



lundi 1 août 2005

Mode printemps-été glaciaire

Dans le catalogue photo du message précédent, votre intérêt a visiblement été attiré par la combinaison rouge que je porte, qui s'est partagée la majorité des occurrences dans vos commentaires, avec les ours. (Il serait rapide et indélicat d'y voir une corrélation... ;>)

La première fois que j'ai vu cette combinaison, elle était voluptueusement lovée sur une palette de bois dans un hangar à Ny Alesund (mettre un ° sur le A), côte ouest du Spitzberg, 79°N.

Le repos des combinaisons, dernier jour, après lavage. Photo de Catherine Beal, une participante au bigtrip (merci à elle pour le prêt)


Nous venions d'être déposés par un bateau côtier norvégien, sur lequel nous avions passé trois jours confort, mis à part la petite tempête...(je vous raconterai). Il était 21 heures, il pleuvait, tout était humide, froid, gris et brumeux. La combinaison aussi.

Vue du bateau ("l'étoile du Nord"), par jour de beau temps


Avant de descendre du bateau, j'avais enfilé mes dessous du séjour : salopette en fourrure polaire épaisse façon bouclette bleue marine (désolée, pas de photos disponibles...), avec chaussons assortis doublés d'une semelle en feutre pour les petits coups de froid aux pieds dans le Kayak. Polaire fine et /ou carline en dessous. Notez la polyvalence du vêtement : en hiver, la salopette sert de pyjama.

Chargement des kayaks avant essayage des combis - édition N°1 - Ny Alesund


La fameuse combinaison, elle, est en Gore tex, forme " baby gros ", avec une fermeture éclair qui traverse le dos d'une épaule à l'autre, poignets et cou dotés d'un resserrement caoutchouteux.
Elle est entièrement étanche, mais ça se mérite : pour la mettre il faut enlever son blouson coupe vent, et sa polaire bien chaude. Avec un peu d'expérience, ça va très vite. Mais ce jour là, j'ai mis un peu de temps pour m'envelopper avec bonheur dans la froideur humide. Les touristes qui étaient sortis du bateau (mais qui allaient y remonter, eux) n'en ont pas loupé une miette : il doit exister quelques photos de martiens bleus en salopette et chaussons polaires sur la plage pluvieuse.
La combinaison est effectivement étanche. En cas de pluie, de neige, de grêle, de vent et de grosses vagues dans la figure, je peux témoigner de ses bons et loyaux services. Pour le reste, je préfère faire confiance, je ne me suis pas jetée à l'eau pour vérifier.

Pour compléter la tenue, portez un bonnet cagoule en néoprène par dessus votre bonnet polaire, des manchons également en néoprène (mouillés et glacés, c'est plus hype) sur vos petites menottes, et une jupe de Kayak. Accessoirisez avec un gilet de sauvetage rembourré.
Vous serez totalement original(e), et compte tenu du drame écologique que représente le réchauffement climatique, quand on vous dira que votre combi n'est pas très sex, vous pourrez répondre que vous sacrifiez votre apparence sur l'autel de vos convictions militantes (hum.., ben quoi ? bof. On peut essayer quoi..)

D'autres épisodes à suivre (cette semaine sans doute)

samedi 23 juillet 2005

De retour !

Bonjour tout le monde !
De retour du Spitzberg, et avant de partir finir mes vacances en Lozère, voici quelques premières photos pour vous donner un avant goût du "big trip". La suite, les histoires et légendes, ce sera pour le mois d'août.































- page 1 de 2